PAROLE ET DÉSERT

Le désert est le « lieu sans parole » selon la traduction littérale de l’hébreu. On peut donc imaginer la réaction des gens quand la nouvelle s’est répandue qu’un prophète à l’allure et aux propos insolites y prêchait le retour à Dieu et la nécessité de la conversion. Tout le monde allait l’écouter: pharisiens, sadducéens, justes, pécheurs, étrangers, curieux… Certains en revenaient convertis, d’autres sceptiques ou ébranlés, d’autres furieux. Sa parole ne laissait personne indifférent : on l’accueillait ou on la refusait.

Il est remarquable que l’expression « prêcher dans le désert » ne fasse pas d’abord allusion au désert de sable et de pierres mais au manque d’attention et d’intérêt des auditeurs quand ce n’est pas à leur refus d’entendre le message. Quand notre vie n’est « pas si mal que ça », il est un peu difficile de se croire appelé à la conversion. Comme les pharisiens, nous pouvons répliquer que nous avons Abraham pour père. Cela me pose question : Jésus prêche peut-être dans le désert quand il me parle. Est-ce que je l’écoute vraiment? Est-ce que je me laisse interpeller par sa Parole? M’arrive-t-il parfois de mettre Jésus en pénitence en lui laissant entendre que je l’écouterai une autre fois me parler de conversion? Ceux qui croyaient que Jean-Baptiste pouvait être le Messie avaient de quoi avoir peur. Heureusement, c’est Jésus qui est le Messie! Il est aussi exigeant, mais il a la miséricorde plus facile.

L’avent est notre attente de Jésus, mais n’oublions pas que lui, il est toujours en attente de nous. Il vient à notre rencontre : quelle part du chemin allons-nous faire?
La fête de l’Immaculée Conception de Marie, que nous célébrerons jeudi, nous rappelle que la Vierge est la Mère qui nous accompagne dans notre attente et ne demande qu’à nous aider à nous faire beaux et belles pour la venue de Jésus. Elle sait ce que signifie dire oui au projet de Dieu. Pourquoi, durant cet Avent, ne pas nous arrêter de temps en temps pour dire un « Je vous salue Marie » en lui demandant de transformer nos déserts en bonne terre où la Parole est pour être redite bien haut à nos frères et soeurs?
Jean-Louis Courchesne, s.m.m.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Anti-Spam Protection by WP-SpamFree